Etude Check Point: la mobilité en entreprise est 100 % vulnérable aux attaques

Check Point a publié les résultats de la toute première étude sur l'impact des attaques mobiles sur les environnements des entreprises. Les résultats de l’étude se basent sur des données collectées par Check Point auprès de plus de 850 entreprises dans le monde entier. Les conclusions sont frappantes : la mobilité en entreprise est vulnérable aux attaques contre Android et iOS, les deux principales plates-formes mobiles.

Les menaces pesant sur les utilisateurs mobiles sont susceptibles de compromettre n'importe quel appareil et d'accéder à des données confidentielles à tout moment. Ces menaces ont un impact sur tous les types d'entreprises : services financiers, gouvernement et secteur manufacturier.

Chiffres clés :

  • 100% de toutes les entreprises ont été victimes d’une attaque de logiciel malveillant mobile
  • 54 est le nombre moyen d'attaques de logiciels malveillants mobiles par entreprise
  • 89% des entreprises ont été victimes d'une attaque de type homme du milieu sur Wifi
  • 75% des entreprises en moyenne comptent 35 appareils rootés ou jailbreakés sur leur réseau

En réponse à ces chiffres alarmants, Check Point a annoncé l’ajout de fonctionnalités améliorées à SandBlast Mobile, la solution de défense contre les menaces leader du marché pour stopper les cyberattaques mobiles avancées.

La technologie Check Point SandBlast Mobile protège contre les menaces ciblant les appareils mobiles, les applications et les réseaux, et propose le taux de blocage des menaces le plus élevé du marché. Check Point SandBlast Mobile est désormais équipé de fonctionnalités améliorées pour doter les entreprises et les consommateurs d’une longueur d’avance :

  • Détection par intelligence artificielle pour bloquer immédiatement les logiciels malveillants zero-day
  • Blocage des attaques de SMiShing ciblées sur les appareils iOS et Android
  • Nouvelle application permettant aux utilisateurs finaux de superviser la sécurité des appareils

« La valeur financière et la fréquence des attaques sur les appareils mobiles ont dépassé celles sur PC en 2017, ce qui explique les conclusions du rapport, » commente Michael Shaulov, Head of Products Mobile and Cloud Security chez Check Point Software. « Les appareils mobiles sont essentiellement la nouvelle porte de service des cybercriminels, et nous nous félicitons de fournir cette solution SandBlast Mobile améliorée pour protéger les entreprises et les particuliers/consommateurs de manière proactive. »

Dans le rapport impartial de Miercom Évaluation de la défense contre les menaces mobiles en 2017, Check Point atteint le taux de blocage des menaces le plus élevé parmi tous les éditeurs testés. Check Point constate que les vecteurs d'attaque sur appareils mobiles dépassent le cadre des logiciels malveillants connus, des réseaux et des exploitations des vulnérabilités des systèmes d’exploitation, pour désormais inclure les logiciels malveillants zero-day, les attaques par SMS et les exploitations de vulnérabilités Bluetooth. Pour y remédier, la société propose une solution complète aux entreprises, reposant sur son architecture de sécurité Infinity. Check Point Infinity partage de manière transparente des renseignements sur les menaces entre les appliances réseau, les postes, le Cloud et les appareils mobiles.

Télécharger l'étude complète